Agir pour la protection des océans, des solutions de la terre à la mer

Le 8 juin, les regards sont tournés vers l’horizon bleu des océans. Les 70% de la planète sont menacés par la pollution croissante de l’activité humaine. A l’échelle mondiale, on estime à 8 millions de tonnes, le nombre de déchets qui finissent dans la mer tous les jours.

Pour la deuxième année consécutive, SUEZ est le partenaire privilégié de la Commission Océanographique Internationale de l’Unesco dans le cadre de cette journée mondiale. Le Groupe renforce davantage son engagement dans la lutte contre la pollution des océans en signant un partenariat de trois ans pour la Journée Mondiale de l’Océan, en France comme à l’international.

Plus 270 000 tonnes de plastiques flottent dans l’Océan en 2016

Gyres Océaniques

Les principaux gyres océaniques mondiaux

En 2015, l’association Expédition 7ème Continent alertait l’opinion publique révélant que nous produisons actuellement 300 millions de tonnes de déchets plastiques chaque année dans le monde. Or seulement 5% de ces déchets sont recyclés, tandis que 10% finissent dans l’océan. Ainsi plus de 270 000 tonnes de plastiques flottent dans les espaces marins et donnent aux océans un aspect de « soupe de plastique ».  Jenna Jambeck, ingénieur environnemental à l’Université de Georgie, estime que si nous ne faisons rien, en 2025 nous aurons 155 millions de tonnes de plastiques dans l’océan. Il est urgent d’agir.

Et pour cause, l’océan est victime des pollutions issues à 80% de la terre et des activités humaines. Nos déchets plastiques, s’ils n’intègrent pas les filières de recyclage, sont drainés par les cours d’eau et les eaux de pluie, pour rejoindre ensuite la mer. Ils se concentrent ensuite dans les principaux gyres océaniques. Leur impact sur la biodiversité et la chaine alimentaire marine est aujourd’hui alarmant.

A noter

  • 40% de la population mondiale vit à moins de 100 km des côtes
  • + de 50% de l’oxygène disponible sur terre vient des mers, qui absorbent 30% du C02, faisant d’elles le principal régulateur du climat
  • + de 80% des déchets présents dans l’océan sont composés de plastique, matériau qui met plusieurs centaines d’années avant de disparaître

« Océan sain, planète saine »

La journée mondiale de l’Océan, organisée par les Nations Unis, se tient en France à l’UNESCO ce mercredi 8 juin. Cette édition 2016 revient sur l’Accord de Paris et les chantiers prioritaires à mener en vue de la COP22.

Toute la journée, les acteurs du climat interviennent sur les enjeux de la mobilisation de la société pour la protection des Océans.

Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de SUEZ reviendra en fin de journée sur l’importance de mettre en avant le rôle de l’océan et des sciences marines dans la mise en œuvre des grands accords internationaux à l’horizon 2030.

« Il est urgent d’intégrer l’océan dans la mise en oeuvre des grands accords internationaux sur le climat et de mener des actions concrètes pour limiter la pollution en provenance des terres »
Jean-Louis Chaussade, 8 juin 2016

Conférence JLC


Screen Shot 2016-06-07 at 3.03.59 PM


Programme de la Journée Mondiale de l’Océan :

9h30 Conférence « Océan sain, planète saine » en multiplex sur YouTube/Expédition Septième Continent

10h-11h30 Campus UNESCO

11h15-13h Table Ronde de la société civile : Climat, l’Océan fait partie des solutions

14h30-15h45 Conférence à la Mémoire de Roger Revelle

16h-17h Table Ronde thématique : communiquer sur les sciences de l’Océan

17h-18h Panel de haut niveau : Passer de l’Accord à l’action – Intervention de Jean-Louis Chaussade

19h30 Conférence à la Maison des Océans « Plastique en mer : comment traiter le problème à la source » – Intervention de Guillem Grau

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.