SUEZ RÉCUPÉRE LE PHOSPHORE A PARTIR DES EAUX USÉES

SUEZ REMPORTE SON PREMIER CONTRAT DANS LE DOMAINE DU TRAITEMENT DE L’EAU AU DANEMARK GRACE A UNE SOLUTION INNOVANTE DE RÉCUPÉRATION DU PHOSPHORE A PARTIR DES EAUX USÉES

25 novembre 2016

SUEZ confirme sa position d’acteur clé dans l’économie circulaire et la préservation de la ressource. Le Groupe vient de signer un contrat avec Aarhus Water pour la conception et la construction d’une unité de récupération du phosphore au sein de l’usine de traitement des eaux usées de Marselisborg (200 000 équivalent habitants) au Danemark.

La récupération du phosphore à partir des eaux usées est un élément clé dans la préservation des réserves de phosphates qui tendent à s’épuiser et dont le prix ne cesse d’augmenter. 20% de la demande mondiale actuelle en phosphore pourrait être couverte par la récupération dans les eaux usées.

Le projet de Marselisborg prévoit la récupération du phosphore à partir de 820 m3/j d’effluents issus de la déshydratation des boues de la station avant et après digestion, par le procédé PhosphogreenTM.

Phosphogreen™ met en œuvre une technologie basée sur la précipitation du phosphore en un composé appelé « struvite ». La struvite est extraite du réacteur sous forme de billes. Elle est ensuite lavée, égouttée et séchée avant d’être conditionnée.

struvite

phosphogreen_legendes_fr_rvb

Trois réacteurs PhosphogreenTM seront installés sur la station de Marselisborg pour une production de l’ordre de 850 kg par jour de struvite.

La struvite s’avère être un très bon engrais agricole. Sachant que 80% du phosphore issu de l’extraction des minerais phosphatés sont destinés aux engrais, la récupération du phosphore à partir des eaux usées constitue une ressource renouvelable clé pour la préservation des réserves de phosphates.

Claus Homann, Directeur des Opérations d’Aarhus Water indique :

« La nouvelle stratégie de gestion des ressources d’Aarhus Water intègre la récupération du phosphore à partir des eaux usées. Cela permettra d’augmenter sa productivité et son développement, et mettra en avant son inventivité. Le développement de ressources durables en phosphore pourra servir l’agriculture biologique dans le futur. C’est une grande opportunité pour un usage alimentaire et cela évitera d’épandre les boues issues du traitement des eaux usées sur des terres agricoles. Nous sommes impatients de travailler avec SUEZ sur ce développement innovant qui, nous espérons, contribuera à la valorisation nationale du phosphore ».

Ce contrat confirme l’image d’expert innovant de SUEZ et lui permet de se développer dans les métiers de gestion de la ressource en eau au Danemark et plus largement en Europe du Nord.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.