SUEZ renforce ses positions dans la valorisation du biogaz par la mise en place d’une solution innovante développée avec la start-up WAGA ENERGY

Paris, le 29 novembre 2016

Philippe Maillard, Directeur général des activités de recyclage et valorisation de SUEZ en France et Mathieu Lefebvre, Président directeur général de WAGA ENERGY, ont annoncé lors du salon Pollutec, le 29 novembre 2016, leur collaboration dans la valorisation du biogaz[1] en biométhane[2] sur trois installations du Groupe. Ce nouveau dispositif permet d’injecter du biométhane dans le réseau de distribution en substitut du gaz naturel, pour une énergie encore plus verte.

Au terme de 10 années de R&D, les équipes de WAGA ENERGY, accompagnées par SUEZ, ont mis au point une solution unique, la WAGABOX. Cette technologie permet de valoriser[1]le biogaz produit sur les installations de stockage des déchets non-dangereux en biométhane, un gaz dont les caractéristiques sont quasiment identiques à celles du gaz naturel.

Le procédé permet la purification du biogaz issu de la décomposition des déchets stockés, qui nécessite un traitement technique particulier. Après cette étape, le biogaz ainsi transformé en biométhane, peut être injecté dans le réseau de distribution en substitut du gaz naturel.

 SUEZ est aujourd’hui l’un des premiers groupes à implanter cette technologie sur son site de St Maximin (Oise – 60) qui lui permettra de produire et d’injecter, dès 2017, 20 GWh de biométhane en moyenne par an dans le réseau, soit la consommation annuelle de gaz de 3000 foyers.

 Les installations de stockage de SUEZ de Chevilly (45) et de Conflans-en-Jarnisy (54) ont d’ores et déjà été sélectionnées pour des études de faisabilité afin de valider leur potentiel et le déploiement éventuel de la technologie de WAGA ENERGY. La mise en service de cette solution sur les 3 installations de SUEZ permettrait d’augmenter de 20% la production nationale de biométhane.

Waga energy

La valorisation du biogaz produit dans les installations de stockage de déchets non-dangereux est un enjeu important de la gestion des déchets et de la préservation des ressources. En effet, aujourd’hui, en France, seul 60% du biogaz produit dans ces installations est valorisé en électricité ou en chaleur. La technologie proposée par WAGA ENERGY répond à cet enjeu et permet de valoriser plus efficacement le biogaz qu’un procédé habituel.

Au-delà des installations de stockage, SUEZ produit aussi du biogaz à partir des biodéchets ou d’eaux usées et contribue ainsi à la production de ressources énergétiques vertes et locales. Pour appuyer ce développement stratégique, le Groupe possède plusieurs centres de recherche dédiés à la valorisation des déchets, notamment organiques, comme MéthaLab ou BioResourceLab qui ouvrira ses portes à Narbonne en 2017.

Acteur clé de l’économie circulaire et de la transition énergétique, SUEZ a commercialisé en 2015 plus de 2,3 TWh de chaleur verte et 1,4 TWh d’électricité renouvelable.

Philippe Maillard, directeur général des activités de recyclage et valorisation de SUEZ en France a déclaré:

« Cette innovation majeure, issue de la relation privilégiée que nous entretenons avec WAGA ENERGY, participe directement à la stratégie de SUEZ d’augmenter sa production de biogaz de 30 à 50% d’ici 5 ans ».

Mathieu Lefebvre, Président Directeur Général de WAGA-ENERGY a ajouté:

« L’engagement de SUEZ pour développer les deux nouveaux projets de Chevilly et Conflans-en-Jarnisy démontrent l’intérêt de notre solution visant l’excellence environnementale dans laquelle sont engagés SUEZ et WAGA-ENERGY ».

[1] Biogaz : Gaz produit par la dégradation des déchets fermentescibles non dangereux en l’absence d’oxygène.
[2] Bio-méthane : Issu de l’épuration du biogaz, duquel sont extraits le CO2, l’O2 et autres impuretés pour ne garder que le méthane.
[3] En France, le biogaz des centres de stockage de déchets non dangereux est principalement valorisé en électricité verte.

 

Télécharger le communiqué de presse

CP
Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.