SUEZ réalisera la première Zone Libellule® d’un parc industriel en Chine

7 février 2017

SUEZ a remporté le contrat pour la réhabilitation et l’extension de la zone de rejet végétalisée du parc industriel de Shanghai (« SCIP»[1]), la plus grande plateforme pétrochimique d’Asie. Ce contrat, qui représente un investissement de 18,5 millions d’euros, est le premier projet de Zone Libellule® [2] de SUEZ en Asie et la plus importante appliquée au traitement des eaux industrielles.

Au sein du parc industriel de Shanghai, SUEZ est chargé depuis 2002 du traitement des eaux industrielles, de l’approvisionnement en eau et du traitement et de la valorisation des déchets dangereux depuis 2006. Ce nouveau contrat prévoit la réhabilitation de la zone de rejet végétalisée existante, sur une superficie de 13 hectares, et la conception d’une extension de 23 hectares. Conçue en aval de la station d’épuration exploitée par SUEZ, cette zone assurera un traitement tertiaire des effluents, avec des garanties d’élimination de polluants, améliorant la qualité des rejets au milieu naturel et rendant possible la réutilisation des effluents traités. Les travaux débuteront mi-2017 pour une mise en service en 2018.

Cette Zone Libellule® est le résultat d’une ingénierie unique développée par SUEZ, s’appuyant sur les capacités épuratoires du milieu naturel. La conception du projet SCIP est issue des retours d’expérience de l’opération pilote Zone Libellulle® mise en œuvre pour la première fois en 2009 à la station de traitement des eaux urbaines de Saint Just (Hérault) et des enseignements du projet R&D ZHART[3] (2012-2016) piloté par le CIRSEE, le principal centre de recherche de SUEZ. Ces 5 années de recherche ont permis d’affiner le concept de la Zone Libelulle® en adaptant son dimensionnement aux objectifs de traitement des macro et micropolluants ciblés et en tenant compte du contexte local.

Cette innovation en génie écologique permettra d’améliorer la qualité des rejets du parc industriel de Shanghai au regard de plusieurs paramètres de pollution des effluents : Demande Chimique en Oxygène (DCO), métaux, phosphore, azote… Plusieurs centaines d’espèces de plantes seront choisies en fonction de leur capacité épuratoire, leur résistance au sel (en raison du niveau de salinité élevé des effluents du parc) et de leurs caractéristiques écologiques. La diversité des habitats créés permettra de favoriser la colonisation d’espèces de faune et de flore locales adaptées aux milieux humides.

Qu’est-ce qu’une zone libellule ?

La Zone Libellule est un espace humide artificiel pouvant être placé en aval de station d’épuration dans lequel le développement de la biodiversité permet la lutte accrue contre les micropolluants et limite leur diffusion dans les eaux douces ou marines.

En savoir plus

%e6%80%bb%e5%b9%b3%e5%9b%be_1horizontal

Le projet s’inscrit dans la volonté de SUEZ d’accompagner les autorités et industriels chinois dans le développement de solutions permettant de préserver la ressource en eau, protéger le milieu naturel et anticiper les exigences réglementaires. Cette zone humide est un exemple d’économie circulaire puisqu’elle permet la réutilisation des eaux usées et la production d’énergies renouvelables grâce à l’installation de panneaux solaires et d’éoliennes qui permettront à la Zone Libellule® d’être auto-suffisante en énergie.

 

Le programme ZHART : Les enseignements du projet

Les partenaires du projet ZHART viennent de publier le rapport public duprojet intitulé « Recommandations pour la conception le suivi et la gestion de nouveaux concepts de ZRV » ainsi qu’une brochure intitulée « Les enseignements du projet ZHART ».


Concevoir des zones de rejet végétalisées « nouvelle génération », grâce au Projet ZHART

Bilan de l’étude, achevée en 2016, avec Ywann Penru, Chef de projet au sein du pôle Wastewater Treatment and Recovery au CIRSEE et pilote du projet ZHART.

Pour en savoir plus

SUEZ en Chine

SUEZ est présent dans la gestion de l’eau et des déchets en Chine continentale, à Hong Kong, Macao et Taïwan, depuis plus de 40 ans. Avec 8000 employés et plus de 60 joint-ventures formées avec des partenaires locaux, SUEZ accompagne les autorités et les industriels dans le développement de solutions innovantes pour répondre au défi climatique et à la gestion durable des ressources. Le Groupe assure aujourd’hui la distribution d’eau potable à 20 millions d’habitants, est leader de la gestion des déchets à Hong Kong et apporte son expertise dans la gestion des services environnementaux à 11 parcs industriels. En novembre 2016, SUEZ a franchi une nouvelle étape dans son développement en devenant actionnaire majoritaire de son partenariat historique avec NWS Holdings, élargissant leur coopération à l’ensemble des métiers du Groupe en Chine (Eau  et Recyclage & Valorisation).

En 2015, SUEZ a géré un chiffre d’affaires d’1.2 milliard d’euros généré par ses activités en Chine.

[1] Shanghai Chemical Industrial Park

[2] Considérée comme une Zone de Rejet Végétalisée pour la réglementation française

[3] Zones Humides ARTificielles

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.